Une étoile sur la Mythik

Une étoile sur la Mythik

Carine LOYER, avec la disponibilité et la gentillesse que nous lui connaissons, a accepté de répondre à quelques questions dans le cadre de sa participation à la prochaine Mythik, le samedi 2 février 2019.
Qui est Carine LOYER ?
Maman de 3 enfants, 37 ans.
J’ai débuté la course à pied à 11 ans dans un club d’athlétisme dans l’Est de la France. Je me suis orientée vers le Hors stade il y a 10ans, en Bretagne, en pratiquant de nombreuses compétitions sur route : 10 kms, semi et marathon mais aussi quelques courses natures.
Ce n’est qu’en arrivant en Guyane il y a 2ans et demi que je découvre le trail. En effet, avec la chaleur, les courses sur route s’avèrent difficiles et la beauté des sentiers de la forêt amazonienne m’attire.
Comment arrives-tu à allier boulot, vie de famille, entrainements et compétitions ?
Je suis infirmière à mi-temps, ce qui me permet d’être présente pour mes enfants le matin et le soir, et de m’entrainer en journée.
J’aime varier les entrainements avec un sport croisé tel que le VTT que j’ai intégré dans mes préparations depuis 1 an. Le renforcement musculaire est devenu un complément de mes séances quotidiennes; le trail étant très exigeant à tous les niveaux.
Avec mon mari, nous tenons un planning où les compétitions font partie des priorités t autour desquelles nous gérons la logistique, les vacances, le quotidien avec les enfants.
Tes expériences en Martinique
Je pourrais dire que tout a commencé en Martinique….
Sur un coup de tête, avec quelques traileurs de mon club, l’Etoile Montjolienne, nous décidons de nous lancer un challenge, un peu fou : les 103kms du Tchimbé Raid en mai 2017. Nous étions 10 novices guyanais de l’ultra-trail, mais qu’importe…
Cette première édition nous aura tous marqué par sa difficulté, son exigence, notre manque d’entrainement et nos blessures ; mais aussi par ces paysages à couper le souffle, la gentillesse des bénévoles tout au long de la course et l’ambiance magique de cette épreuve.
L’inscription à l’édition suivante n’était qu’une formalité pour nous, comme une évidence.
Mieux préparés et en toute connaissance de cause, nous sommes revenus, en force, à 40 guyanais pour cette 21ème édition.
L’envie d’en découdre une nouvelle fois avec la montagne Pelée était très forte, je me suis sentie pousser des ailes ce qui m’a amené à remporter cette épreuve en ayant pris un maximum de plaisir sur le parcours. Là était l’essentiel…
La Transmartinique 2018 était la suite logique : parcours plus long mais moins technique, je savais dorénavant comment gérer cette traversée après être venue en vacances pendant l’été afin de repérer cette dernière partie que je ne connaissais pas, je ne voulais rien laisser au hasard… C’est mon côté perfectionniste.
Je ne me lasserai jamais de ces paysages, de ces montagnes qui se découpent sur un fond d’eau turquoise, de ces rencontres qui nous amènent toujours plus loin, de cet esprit trail que je ne veux plus quitter désormais.
La victoire m’a souri une nouvelle fois, quelle joie à l’arrivée!!! D’autant plus que partagée avec toute ma tribu qui a excellé elle aussi, sans exception.
La Guyane et le trail
Le trail existe depuis une dizaine d’années en Guyane et compte de plus en plus d’adeptes. Fouler la jungle, escalader des chablis, traverser une crique à la nage font partie des trails guyanais. Même si le dénivelé est moins important qu’en Martinique, la difficulté ne l’est pas moins.
Un ultra-trail de 80kms aura lieu en avril 2019, il empruntera des pistes en latérites sur la première partie du parcours pour un final très escarpé dans les singles du cœur de la forêt amazonienne. Il faut compter 3 heures de pirogue de Kourou pour rejoindre l’arrivée au camp Saut Léodate .
Cet ultra sera mon objectif pour ce premier semestre.
Ton objectif pour cette édition de la MYTHIK 2019 ?
Déménageant en métropole cet été, je ne pouvais pas quitter les Antilles sans participer à cet ultime trail même si cette distance ne m’est pas familière…
J’y pensais depuis un moment et quand j’ai vu la présence d’une grande traileuse de renom Céline Lafaye cette année, je n’ai pas hésité une seule seconde ; l’occasion pour moi d’avoir une redoutable concurrente et de pimenter un peu la course….Dommage qu’elle ne puisse finalement y participer.
Mais je suis certaine qu’il y aura de la concurrence chez les locales !!!!!
J’ai hâte d’y être.

Leave a Reply